Pourquoi la Belgique?

N’en doutons pas: la Belgique est bel et bien un pays maritime, par sa situation géographique, bordée par la mer du Nord et la Manche. La Belgique peut s’enorgueillir d’une tradition maritime de  plus de 200 ans, vu la proximité immédiate de la voie maritime la plus fréquentée du monde et le rôle que jouent les ports belges, véritables portes économiques de l’Union européenne. La Marine belge défend les intérêts vitaux, informe la marine marchande au sujet de la situation de la sécurité en mer et les accompagne le cas échéant.

L’UE reprend le contrôle du secteur maritime

À la fin du siècle dernier, l’Union européenne semblait devoir perdre le contrôle de son secteur maritime. Pour ‘renverser la vapeur’, l’UE a élaboré une nouvelle politique maritime, qui permettait, aux États membres, de stimuler la gestion de leurs navires sous pavillon communautaire par la réduction des charges fiscales et sociales. La Belgique y a donné suite sans tarder.

Avantages de la politique maritime actuelle

Les mesures de l’UE, dont la clé de voûte n’est autre que les lignes directrices concernant les aides d’État , n’ont pas manqué de porter leurs fruits, car la politique maritime actuelle crée effectivement de nombreux avantages.

  • L’exploitation de navires sous le pavillon belge est redevenue compétitive sur le marché mondial.
  • Le secteur maritime a retrouvé un ancrage durable en Belgique. En 2013, le secteur a produit une valeur ajoutée de 2 830 millions d’euros et employé 15 400 personnes.
  • La formation nautique et de mécanicien de bord a reçu une nouvelle impulsion, dont témoigne le chiffre non négligeable de 700 étudiants actuellement en formation à l’École supérieure de la Navigation. De la sorte, le maintien des connaissances maritimes pour l’économie belge est assuré.
  • Les armateurs belges exploitent aujourd’hui une flotte considérable.

Compter sur la marine

La croissance du nombre de navires battant pavillon belge amène une responsabilité accrue, car il s’agit d’assurer la sécurité des navires, que ce soit en temps de paix ou dans des conflits armés. La Marine reste un pilier essentiel dans une politique étrangère forte. Plus que jamais, il est important de continuer à investir dans la marine belge pour faire face à l’instabilité croissante le long des routes commerciales, la menace permanente du terrorisme à la piraterie et aux tensions stratégiques.